Archives de la catégorie ‘Condition physique’

Ce texte a été publié en 2002 par les éditions émotion primitive sous le titre « Légitime confiance, vaincre la peu de l’agression » et en 2003 par les éditions Vivez Soleil sous le titre « Vaincre la peur de l’agression »

Télécharger le fichier pdf

Publicités

Le sportif doit avoir une alimentation suffisante dans le but d’apporter la quantité d’énergie nécessaire à l’activité de la journée (participe à l’engrangement de l’énergie glucidique qui alimentera les muscles en phase d’effort.). Il faut donc bien respecter les 3 prises alimentaires quotidiennes (petit déjeuner, déjeuner, dîner) afin de combler le déficit énergétique produit par la réalisation d’effort physique. Un déficit énergétique mal géré peut avoir comme conséquence direct : des entraînements moins efficaces, récupération plus difficile, diminution des capacités physiques, techniques, tactiques et psychologiques induisant une diminution de la performance, risque de blessures, fatigue accentuée, et des risques plus importants de surentraînement.

Télécharger le fichier pdf

Objectifs
Remplir la mission
Sauver le blessé
Ne pas aggraver les pertes en s’exposant ou en exposant le groupe
Conduire le blessé en milieu chirurgical au plus 02 heures après l’agression
Répliquer par les armes et se mettre à couvert.
Evaluer la situation.
Aider le blessé pour qu’il se mette lui même à couvert, sans s’exposer.
etc.

Télécharger le fichier pdf 11 pages 2011

L’hypothermie est la situation dans laquelle la température centrale ( animal à sang chaud) ne permet plus d’assurer correctement les fonctions vitales.
Température centrale inférieure à 35 °C ⇒ Hypothermie
de 37 à 35 °C : normothermie
de 35 à 34 °C : hypothermie modérée
de 34 à 32 °C : hypothermie moyenne
de 32 à 25 °C : hypothermie grave
en dessous de 25 °C : hypothermie majeure

 

Télécharger le fichier pdf 6 pages 2006

Pour ne pas subir les évènements imprévus, qu’ils soient anodins ou catastrophiques, il est nécessaire de se préparer un minimum. Cette préparation doit suivre plusieurs axes, dans l’ordre décroissant d’importance : l’aspect mental et psychologique (vouloir surmonter l’événement), l’aspect technique (détenir un minimum de capacités manuelles et de conception), l’aspect physique (surtout au niveau de l’endurance) et enfin le matériel.

 

Télécharger le fichier pdf 17 pages 2005

les sciences dites « dures » (physio, anatomie, bio-mécanique) permettent de généraliser des règles de préparation alors que les sciences psychologiques tendent à l’individualisation de cette préparation. Autrement dit, si les muscles peuvent répondre à des règles générales, chaque « âme » a sa propre règle, et la règle de l’une peut s’avérer en complète contradiction avec celle d’une autre.

Télécharger le fichier pdf 9 pages 2002

Où que votre mission vous amène, les germes potentiellement nuisibles y seront aussi. PURELL peut maintenant vous
accompagner.

Télécharger le fichier pdf  2 pages 2007